Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2007

Les photos de Martin fejér

Quelques photos du quartier juif prises par Martin Fejér sont visibles dans un nouvel album publié ci-contre. Elles seront complétées progressivement.

Vous avez des photos du quartier juif de Budapest ? Vous souhaitez les publier sur le présent blog ? Envoyez-nous les avec votre autorisation de publication. 

20/06/2007

Ils démolissent l'état de droit

820a42d47652baabdaa85b275a5c660c.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Protestation devant le Király utca 40. Sur la banderole on peut lire "Ils démolissent l'état de droit". Il y a quelques mois, la protestation a permis d'arrêter la pioche des démolisseurs. Bien que cette démolition ait été illégale, la toiture avait cependant été démolie. Puis un voile pudique avait été placé devant l'immeuble. 

Pictures used under courtesy of Martin Fejer / ostphoto

19/06/2007

Des avocats se mobilisent pour la défense du patrimoine culturel de Budapest

Ce mot qui me parvient d'un ami : "27 nouvelles signatures ont été recueillies à l'occasion du séminaire de l'Union Internationale des Avocats des 1er et 2 juin 2007 qui se déroulait à la maison du barreau des avocats de Budapest. Aux signatures des participants de l'UIA ont été ajoutées quelques signatures de mes confrères."
Cela porte le nombre de signatures à 249 au 19 juin 2007. Il faut poursuivre, sans relâche...
 
Herr RA Horst Becker - Rechtsanwalt
Dr Georges J. Assaf - Avocat Beyrouth Liban
AVV. Ferrario Francesca, ALupi & Associati, Milan, Italy
Mme Carol Xueref - Juriste, Paris, France
Mrs Leslie Thiele - Attorney at law, Albany New-York
Me Tanja Blankenburg - Lawyer, Luxembourg
Me Robert Vanosselaer - Advocat Brussels, Belgium
Me Ingrid Meeussen - lawyer, Brussels, Belgium
Me Marie-Christine Cimadevilla - Avocat, Paris, France
Dr András Szecskay - Attorney at law, Budapest
Dr Agnes Szent -Ivány - Attorney at law, Budapest
Dr Dénes Szabo - Attorney at law, Budapest
Dr Judit Budai- Attorney at law, Budapest
M. Stéphane Guerre - Elève avocat Budapest
Me Régis Muller, Avocat à la cour, Luxembourg
Dr Adam Liber - Junior Lawyer, Budapest
Me Paulo Lins e Silva - Président de UIA
Robert G. Schin - Budapest (ingénieur - retraité)
Agnès Schin Kránicz (mère au foyer)
Mme László Kranicz (ingénieur retraitée)
Mme Zoltán Káldy - Budapest (Professeur d'Université)
József Korom - Budapest
Michael Fitzgerald - Budapest (Ingénieur)
Me Gunnar Nerdrum - Avocat à la cour Suprème de Norvège & Avocat, Paris
Me Nathalie Palmyre - Avocate, Paris
Me Olivier Tilliard - Avocat, Paris
Me Elisabeth Granger - Avocate, Paris

La liste complète des signataires

16/06/2007

La lettre du 7 juin de l'Office National du patrimoine Culturel de Hongrie

Un pas important vient d'être franchi dans la défense du patrimoine culturel de Budapest.
Confirmant les termes de l'entretien que nous avons eu avec M. András Lakatos, Ambassadeur de Hongrie auprès de l'UNESCO, nous venons de recevoir le courrier suivant de l'Office National du patrimoine Culturel de Hongrie.
********************* 
Monsieur Jean-Pierre Frommer
Président de l'Association des Mardis hongrois de Paris
"Budapest, le 7 juin 2007
Monsieur,
Le directeur du Centre du patrimoine mondial, par le biais de sa lettre du 10 mai 2007, nous a bien informés de vos démarches en faveur de la sauvegarde du patrimoine de l'ancien Quartier Juif de Budapest. Nous vous remercions pour l'attention que vous portez pour ce patrimoine culturel précieux et je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint notre courrier à ce sujet adressé au Centre du Patrimoine mondial de l'UNESCO.
Je vous prie d'agréer, Monsieur Jean-Pierre Frommer, à l'expression de mes salutations cordiales.
Kálmán Varga
Président
Pièce jointe : lettre du 7 juin au Centre du Patrimoine de l'UNESCO
*************************************
Mr Francesco Bandarin
Director
World Heritage Centre
UNESCO 7 place Fontenoy
F - 75352 Paris 07 SP
France
Budapest, 7th June 2007
Dear Director,
Thank you for your letter of 10 May 2007 concerning the state of conservation of the world heritage site "Budapest, including the Banks of the Danube, the Buda Castle Quarter, and Andrássy Avenue." Your letter containing the appeal of Association des Mardis hongrois de Paris, itself supporting similar initiatves of Óvás!, puts the finger on an issue that has been a matter of concern for some time. Various consultations have taken place recently with the interested parties including civil society and the municipalities involved in the management of the site. As a result of this process some progress has been achieved but the parties also agreed that an expert mission from UNESCO World Heritage Centre/ICOMOS would be of great use in enhancing the protection and conservation of the site. Therefore, we would like to invite a UNESCO-WHC/ICOMOS expert mission to Budapest for September 2007. The Hungarian party (the municipality of Budapest and the National Office of Cultural Heritage jointly bearing the costs) will cover the expenses. We are your disposal to discuss the modalities of the mission.
I thank you for your help and support in the implementation of the World Heritage Convention.
With sincere regards
Kálmán VARGA
Vice-President

13/06/2007

Bientôt l'UNESCO aussi va examiner les affaires immobilières du quartier juif

Le site index.hu annonce que l'action conjointe de l'association Óvás! et de l'association des Mardis hongrois de Paris a permis d'obtenir l'envoi d'une mission d'experts de l'UNESCO dans le quartier juif de Budapest pour vérifier ce qui s'y passe. L'article précise que cette mission sera financée conjointement par l'Office du patrimoine hongrois (organisme d'Etat) et la ville de Budapest. Il souligne que l'association des Mardis hongrois a recueilli plus de 200 signatures parmi lesquelles des personnalités éminentes comme Pierre Housieaux, Président de l'association du Paris historique, Dominique Bertinotti, maire du 4ème arrondissement de Paris, Michel Schulman, l'un des directeurs de la radio française et des Hongrois célèbres vivant à Paris comme François Fejtö, écrivain, journaliste et membre de l'Académie des Sciences de Hongrie, Ivette Biró, autorité scientifique en matière de cinéma et l'écrivain Tibor Méray.
L'arrivée des experts de l'UNESCO est envisagée à l'automne selon Tamás fejérdy, directeur de l'Office du Patrimoine hongrois.
Index aurait voulu interroger György Hunvald, maire du VIIème arrondissement, sur la mission de l'UNESCO, mais ce dernier n'a pas encore répondu à sa demande.

La totalité de l'article en langue hongroise ci-dessous et sur le site de Index.hu

Hamarosan az UNESCO is vizsgálni fogja a zsidó negyedben zajló ingatlanügyleteket  

Az Óvás! Egyesület és a Madris hongrois de Paris francia kulturális egyesület közös akciót szervezett, és Magyarországra kérette az UNESCO világörökség központjának tényfeltáró küldöttségét, hogy elemezzék, mi történik a Budapest VII. kerületében. A régi pesti zsidónegyed historizáló és szecessziós épületei a világ legnagyobb egyben magmaradt zsidó negyedét alkotnák, ám az utóbbi évek ingatlangazdálkodási módszereinek köszönhetõen már közel 40 százalékát vagy lebontották, vagy teljesen átalakították.

A Madris hongorois de Paris már több mint 200 aláírást gyûjtött a pesti zsidónegyed értékeinek megõrzéséért, melyet az UNESCO-nak is eljuttattak. Az aláírók közt szerepel az Association Paris Historique elnöke Pierre Housieaux, a párizsi 4. kerület polgármesternője (ez az ottani zsidónegyed, a Marais kerülete) Dominique Bertinotti, a francia rádió egyik igazgatója Michel Schulman, és többek közt olyan ismert nevû Párizsban érõ magyarok, mint Fejtõ Ferenc, író, újságíró, a Magyar Tudományos Akadémia tagja, Bíró Ivette filmtudományi szaktekintély és Méray Ferenc író.

Fejérdy Tamás a Világörökség Nemzeti Bizottság Titkárság vezetõje a Fővárosi Önkormányzattal közösen most készül Magyarországra meghívni az UNESCO vizsgálóbizottságát. Érkezésünk Fejérdy véleményes szerint kora õszre várható.

Az Index szerette volna megkérdezni Hunvald Györgyöt, a VII. kerület polgármesterét is az UNESCO tényfeltáró bizottságának meghívásáról. Ám a nemzetközi szekértõkkel kapcsolatos kérdéseinkre ez idáig nem érkezett válasz.

11/06/2007

Plusieurs quartiers sont menacés, ainsi que des institutions.

  

Budapest  2007 : La fermeture annoncée de la « Maison Jaune » (Lipotmezö, II°), et Lonyay utca, 26 (IX°) qui ne fait pas partie du quartier juif, mais à coup sûr du Budapest menacé.

e1aea73f441150ba6452bdf0402a9553.jpg

Depuis plusieurs mois au moins, la rumeur courait que les bâtiments et le parc de la « Maison Jaune », connue aussi sous le nom de « Lipotmezö » et plus officiellement sous celui d’OPNI (Institut National de Psychiatrie et Neurologie), allaient  être vendus à des intérêts privés.

 Le sort de cette vénérable Institution, fondée en 1868, est malheureusement maintenant scellé, le gouvernement hongrois (à majorité socialiste) ayant décidé sa fermeture au 31 mars 2007. Bien sûr, lorsque la menace s’est précisée fin 2006, les médecins, mais aussi les patients et leurs familles, ont multiplié les interviews et les manifestations pour protester contre ce projet aux conséquences particulièrement catastrophiques, mais il semble que rien n’ait pu faire fléchir le Docteur Lajos Molnar, Ministre de la Santé en exercice.

 Les témoignages de collègues et des informations recueillies dans la presse hongroise (par Internet) ne laissent aucun doute sur l’ampleur du désastre à venir : tout le monde doit « dégager », les patients seront répartis dans d’autres hôpitaux, les équipes vont être dispersées et  les médecins ne savent pas où ils vont aller. On imagine les conséquences sur la plan sanitaire, sachant que Lipotmezö compte plus de huit cents lits, avec des services de psychiatrie active, d’addictologie, de prise en charge des accidents vasculaires cérébraux, de réinsertion, un atelier très actif d’Art-thérapie, sans oublier des secteurs de recherche, notamment en génétique. « Lipotmezö » abrite aussi un Musée avec des collections étonnantes d’œuvres de patients du début du 20ème  siècle et une toute nouvelle Galerie d’art pour les œuvres des patients d’aujourd’hui.  S’y trouve également une riche bibliothèque.

 Au total, c’est un lieu de soins psychiatrique vieux de 140 ans, avec une tradition clinique incluant la psychothérapie institutionnelle, bref un élément essentiel du patrimoine européen sur le plan médical et architectural, qui va irrémédiablement disparaître, victime de la politique ultralibérale de la Hongrie actuelle.

Pour mémoire, on trouve dans le magnifique parc deux arbres plantés en 1886 par l’Impératrice Elisabeth d’Autriche, Reine de Hongrie, très connue sous le nom de Sissi. On se souviendra aussi avec tristesse  du livre d’Istvan Hollos, Mes Adieux à la Maison Jaune, paru en 1927 à Budapest et réédité par le Coq-Héron en 1986…

 

Jean-Yves Feberey (psychiatre psychanalyste, Nice-Pierrefeu-du-Var)

Dernière minute : il semblerait que la fermeture effective soit un peu différée, et que les patients en cours de traitement puissent achever leur cure.

 

20/03/07 pour la revue Le Coq Héron

09/06/2007

En Hongrie ultime spoliation - Un article de Florence La Bruyère dans Tribune juive

5cec17b091e47f12374cd3c674eacd56.jpgLe grès clair des "Monuments historiques" éclaire les façades sombres et patinées des maisons basses à un ou deux étages, datant du début du XIXème siècle et qui sont typiques du quartier juif de Budapest. Une manière de protéger ses bâtiments, dont le propriétaire, la municipalité du 7ème arrondissement, est souvent tentée de se défaire en les vendant plutôt que d'en assurer l'entretien. A Budapest, contrairement à Paris, la décentralisation a doté les mairies d'arrondissement de tous les pouvoirs. Et une fois les locataires expulsés et relogés, les acheteurs préfèrent détruire les bâtiments pour construire des immeubles neufs de sept étages.

Mais le combat d'Ovas, qui ne compte qu'une dizaine de membres actifs, Juifs et non-Juifs, s'apparente à celui de David contre Goliath. Au coeur de ce territoire que les Budapestois appellent Erzsébetváros (Elisabethville), les rues Hollo, Dob, Kazinczy, sont jalonnées de chantiers. Depuis 2002, la municipalité a vendu plus de quarante cinq terrains et maisons, dont une vingtaine a déjà été démolie, et semble engagée dans une course contre la montre. Ainsi, en janvier 2006, après une requête d'Ovas, deux maisons de style néo-classique ont été classées par l'Office des monuments historiques. Las ! La veille de l'entrée en vigueur de la décision de l'Office, la municipalité a délivré le permis de démolir et les deux édifices ont été réduits en poussière en quelques heures. "Même la seconde guerre mondiale n'acvait pas fait autant de dégâts ! Pourtant les pouvoirs publics ont l'obligation de protéger cette zone extrêmement riche en architecture art nouveau, éclectique et néo-classique, car en 2000, l'UNESCO l'a inscrite au Patrimoine mondial au titre de "zone tampon", dénonce l'architecte Anna Perczel, membre d'Ovas. Mais l'UNESCO, dépourvue de moyens de sanctions, n'a envoyé aucune mission à Budapest malgré les demandes répétées d'Ovas."

Source Tribune Juive n°28 du mois de juin 2007 par Florence La Bruyère
Photo : JPF

08/06/2007

Les 221 premiers signataires de la pétition

Pétition pour la sauvegarde du patrimoine du quartier juif de Budapest - Les 221 premiers signataires

A l’attention de Monsieur Francesco BANDARIN
Directeur du Centre du Patrimoine mondial de l’UNESCO


L’association des Mardis hongrois de Paris s’associe aux démarches engagées par l’association hongroise Ovàs! (1) quant à la protection de l’ancien quartier juif de Budapest, dénommé Terézváros et Erzsébetváros, dans les 6ème et 7ème arrondissements. Selon l’association Óvás!, à ce jour, 40 % des édifices du XIXème siècle, de style néo-classique et Art nouveau, ont été rasés ou transformés en constructions qui nuisent au caractère du quartier. Les dégâts irrémédiables causés à ce quartier, à la fois sur le plan du patrimoine architectural et urbanistique budapestois mais aussi sur celui du patrimoine culturel et historique mondial, ne sont pas admissibles.

Les soussignés souhaitent apporter leur soutien à la démarche des deux associations susvisées et vous demandent de bien vouloir intervenir, auprès des autorités hongroises, en tant que Directeur du Patrimoine mondial, pour que ce quartier théoriquement sauvegardé le soit réellement. Par la suite, des études d’aménagement et de réhabilitation pourront être menées par des professionnels compétents, indépendants des promoteurs et investisseurs, sous contrôle des instances internationales compétentes (Direction du Centre du Patrimoine de l’UNESCO, ICOMOS).

(1) Pour plus d’information voir aussi Le blog des Mardis hongrois de Paris

Les personnes qui souhaiteraient s'associer à cette pétition peuvent envoyer un mail à mardishongrois@laposte.net en précisant si elles acceptent que leur nom soit publié.

La liste des premiers signataires :

Eva Almassy - Ecrivain
Jacques Appenzeller - Reporter vidéo
Tamas Aranyi - Chercheur
Hélène Arnold - Traductrice
Association pour une école hongroise - à Saint-Germain-en-Laye
Anna-Réka Baktay - Economiste
Céline Balitran - Humanitaire
György Bánvölgyi - Chemical Engineer (Ingénieur Procédés)
Stéphane Bard-Uny - Architecte
Jean Bastié - Président de la Société de Géographie (fondée en 1821), professeur émérite
Michel Baujard - Consultant en médias de télécommunications
Thierry Beguet - Clermont-Ferrand - Assistant tourisme. J'ai vu de mes yeux l'étendue des dégâts
Anne Bellenger
Maud Benayoun - Journaliste, Critique d'art
Eva Bene - Enseignante
Matthieu Bernard - Philologue
Armelle Bernard-Sylvestre - Responsable de communication
Didier Berthelot - Architecte DPLG - Paris - France - Europe
soutient ce mouvement, pour qu'un moratoire (2 à 3 ans) sur les démolitions dans un périmètre consensuel soit institué le temps des études urbaines (diagnostic, sauvegarde et mise en valeur) nécessaires.
Une commission plurielle et équilibrée (associant l'UNESCO) examinera les demandes de démolition durant ce temps.
Dominique Bertinotti - Maire du 4ème arrondissement de Paris
Gilles Berton - Traducteur
Olivier Bertrand - Responsable de ressources humaines, "penseur universel"
Eva Binder - Architecte DUBA
Claude Birenbaum - Président de la Plateforme des associations parisiennes d'habitants
Adam Biro - Editeur d'art
Yvette Biro - Essayiste, scénariste, professeur émérite de l'Université de New-York
Daniel Blanchard - Ecrivain, traducteur
Sabine Bledniak - Editrice
Krisztina Bognar-Simon - Economiste
Hajnalka Boulet-Stefan - Présidente de l'Association pour une Ecole Hongroise
Jacques Boutault - Maire du 2e arrondissement de Paris
Flore Bridard - Graphiste
Mathieu Cardin - Ingénieur Génie Civil
Catherine Chaillou - Artiste peintre
Véronique Charaire - Comédienne, traductrice
Esther Charrin - Chargée de cours.
Christiane Chaumont - Historienne d'Art
Michèle Cohen - Assistante de formation
Morwenna Coquelin - Professeur d'histoire, France
Anne da Costa - Auteur
Fabian da Costa - Photographe
Marie-Claude Costecalde - Webmestre
Aurél Cserba - Photographe (Budapest)
Fanny Cserba - Etudiante
János Cserba - Economiste
Julia Cserba - Critique d'art
Katalin Csillag - Historienne d'Art
Gabor Czitrom - Ingénieur (retraité)
Maria Czyzewska - Ph. D. Department of Psychology Texas State University San Marcos
Maya Dalinsky - Danseuse, traductrice
Lucette Dausque - Traductrice
Philippe David - Magistrat retraité
Anne-Lise Dejenne - Membre de l'association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur du Paris Historique.
Katalin Dezsényi - Traductrice, rédactrice
Alain Dodeler - Eclusier, photographe
Bernadette Dressler - Graphiste, France
Olivier Duhameau - Elève avocat
Danièle Dupont-Rebours - Chargée d'études
Sam Edelmann
Gisèle Estivié - Mère de famille
Judith Esze - Professeur retraité
Jean Faloux - Architecte
Juli Faloux - Psychiatre
Sabine Fazekas - Artiste plasticienne (France)
Dr Jean-Yves Feberey - Psychiatre des Hôpitaux, Nice-Pierrefeu-du-Var
Tamara Fejér
Charles Fejtö - Responsable humanitaire
François Fejtö - Journaliste, écrivain, membre de l'Académie des Sciences de Hongrie
Maria Fekete - Cadre administratif
Véronique Fekete - Maquettiste PAO (Je pense qu'il ne faut pas "faire table rase du passé", sous peine d'oublier son histoire)
Samir Filali - Etudiant en master d'architecture
Yolande Finkelsztajn - Psychanalyste
Alex Fischer
Rita Fischer - Comptable
Eva Forgacs - Historienne d'art, Budapest/Los Angeles
B.J. Friedman - Prof./Nutritionist, Austin (Texas)
Jean-Pierre Frommer - Président de l'association des Mardis hongrois de Paris
Erzsébet Fuchs - Ecrivain
Eva Füzesséry - Psychanalyste
Elisabeth Gábor - Lycéenne Paris
György Gábor - Philosophe (Hongrie, Budapest)
Péter Gábor - Graphiste Paris
Georges Gachnochi - Psychanalyste, psychiatre des hôpitaux
Sylvia Gérardin - Architecte
Krisztina Ginsztler-Bertrand - Politicienne sociale européen, trésorière de l'Association pour une école hongroise
Léonard Goodenough - Avocat
Anna Gortvai - Enseignante interprète
Gabriella Gosztonyi - Association Polyphonos
Péter Gosztonyi - Association Polyphonos
Marie-Pierre Granger - Assistant Professor
Gabriel Gross
Marie-Laure Guihard - Chargée d'études
Juliette Guilbaud - Chercheur
István Hajdu - Critique d'art
Sarah Heymann - Heymann, Renoult Associées http://www.heymann-renoult.com/
Jean-Charles Hoog - Architecte DPLG, Colmar
Pierre Housieaux - Président de l'association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris historique, Membre de la Commission du Vieux Paris.
Kathleen Huygen - Fonctionnaire
Irène Itkine - Bibliothécaire en retraite
Livia Javor - Psychanalyste
Pierre Josse - Journaliste, écrivain, photographe, rédacteur en chef des Guides du Routard
Eric Jozsef - Roma, Italie
Dany Jullien - Vice-Présidente de Civitas Nostra, fédération des quartiers anciens, Présidente d'honneur de l'association Sauvegarde et Avenir de Troyes, 49 rue Jean de La Fontaine 75016 Paris, apporte mon soutien à l'action des associations OVAS et des Mardis Hongrois en faveur de la réelle valorisation du patrimoine du quartier juif de Budapest.
Robert Kalman - Informaticien
Judith Karinthy
- Traductrice
Pierre Karinthy - Traducteur
Linda Kaufman - Directrice d'entreprise
Kathleen Kelley-Lainé - Psychanalyste
Anna Kiss - Chanteuse
Susana Klein - Psychologue, Argentine
Éva Koltai - Graphiste/Budapest
Gergely Korbuly - Ingénieur
János Korbuly – Ingénieur, MBA – DESS-CAAE - En tant que budapestois, ancien stagiaire à Paris et participant des Mardis hongrois de Paris, je voudrais m’associer à cette pétition contre la barbarie qui ne sert que les intérêts économiques de certains. La barbarie est présente non seulement dans la démolition de ces bâtiments historiques mais aussi sur de nombreux domaines de notre vie (de plus en plus commercialisée) ; mais dans ce cas elle saute clairement aux yeux. C’est à nous d'empêcher que la Culture et l’Histoire soient subordonnées à l’Argent.
János Körner - Mathématicien, Université "La Sapienza" Roma
Tamás Kristóf - Psychologue
Tamás Kullmann - Docteur en médecine, Budapest
György Kun - économiste/Budapest
Charlotte Labaronne - Urbaniste
Florence Labruyère - Journaliste
Laetitia Lambinet - Urbaniste
Elizabeth Lancaster - Professeur, U.S.A.
Stéphane Lavignotte - Journaliste
Maud Le Boulaire - Publicitaire
Liz Le Couteur - Liaison officer Kodály intézet Kecskemét
Pascal Lederer - Physicien
Dávid Lengyel - Doctorant
Véronique Le Ru - Maître de conférences en philosophie à l'Université de Reims
Dr Laurent Le Vaguerèse - Psychiatre-Psychanalyste Administrateur du site http://www.oedipe.org
Jacques Lewkowicz - Professeur à l'IAE (institut d'administration des entreprises) de l'Université Robert Schuman - Strasbourg III
ir. Maarten Lubbers - Ingénieur-urbaniste Amsterdam Pays Bas
Suzanne Lucas
Lucie Maiques - Professeure honoraire d'informatique au CNAM
Klari Majercsik - Ancienne habitante du VIIème arrondissement de Budapest
Eszter Mandák - Etudiante
José Mangani - Architecte
Anna Mark
- Artiste peintre
Agnes Márkus - Juriste
Bernard Masson - Professeur émérite des Universités. Paris.
Jérôme Maucourant - Maître de conférences
Claude Mendler - Gérant d’entreprise - Membre de l’Association Culturelle Hongroise de Strasbourg
Magdolna Méray - Psychologue
Rose-Marie Méray - Artiste peintre
Tibor Méray - Ecrivain
Karine Mourot - Chargée de promotion du patrimoine (association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris historique)
Alexandra Moutet - Médecin consultant
Pál Nagy - Ecrivain
Sébastien Nahon - Locataire Király utca dans Erzsébetváros
Marçal Navarro Cruz - Architecte
Anita Noël - Journaliste-mémorialiste
Csaba Palotai - Musicien (J'ai habité ce quartier pendant des années, donc ses immeubles sont pour moi juste dans le coeur. J'espère que l'effort commun va arrêter enfin ces assassins d'immeubles!)
Christine Patinot
Anne-Marie Patrel
Pierre Patrel
Chantal Pellevoisin - Cadre administratif
Sophie Pène - Professeur
Marion Peresiecki - Formatrice
Nicolle Piétrin - Ecrivain, Présidente de l'association du Patrimoine de Mayet, Membre de la Société des Sciences et Arts de la Sarthe, Membre de la FNASSEM
Danielle Pinkstein - Journaliste, traductrice
Nathalie Raccah - Avocate
Eszter Rádai - Journaliste/Budapest
Ildiko Radi - Enseignante, linguiste
Claire Rado - Peintre-lissière
Philippe Revaz - Journaliste
Ethel Rey - Présidente de l'Association Arthèmes
Jean-Luc Rime - Architecte, Président de l'association Pro Fribourg
Dr. Marianne Robert - Psychiatre, psychanalyste
Laura Rodriguez - Architecte
Anna Roman - Bibliothécaire de l'Ecole d'Architecture Paris Val-de-Seine
Jutka Rona - Photojournaliste, Amsterdam
David Rosenbaum
Richard Rossin - Médecin, écrivain
Peter Rozsa - Ingénieur
Monika Rusz - Metteur en scène
Brigitte Sanègre - Documentaliste
Bernard Schalscha - Traducteur
Paquito Schmidt - Syndicaliste
Thomas Schroder
Michel Schulman - Journaliste, Président de l'Association des Journalistes du Patrimoine, Membre de la Commission du Vieux Paris
Sarah Schulmann - Psychologue
Jérôme Segal - Enseignant-chercheur
Armen Seropyan - Etudiant
Stephane Serrechia
Anthony Sheridan - Ecrivain
Agnès Simay - Management consultante
Kenith L. Simmons - Hilo, Hawaii
Casimir Smiarowski - Enseignant
Jean-Claude de Soria - Directeur de banque retraité
Anna Stein - Artiste plasticienne
Anna Steiner - Assistante de direction
Sára Stenczer - Art curator
Agnès Szabo - Etudiante
Artemisz Szabo - Ingénieur Génie Civil, Genève (Suisse)
Suzanna Szabo - Ligue des Droits de l'Homme
Dávid Szauder - Visual jockey
Marta Szucs-Vida - Retraitée
László Szulyovszky - Chef opérateur
Marie-Claude Tabar-Nouval - Architecte DPLG, urbaniste
Gyöngyvér Tattay - Psychologue clinicienne
Jean-Claude Theuré - Informaticien
John Tittensor - Ecrivain/Traducteur
Dominique Tomasov Blinder - Architecte, spécialiste patrimoine juif Barcelona, Espagne
Attila Toth - Comédien, habitant le VIIème arrondissement de Budapest
Marie-Thérèse Toth-Robillard - Intendante
Jim Traweek - Springfield, Virginia USA
Dr. Boris Trechniewski - Historien en Relations Internationales
Dominique Tsikas - Lyon
Jean-Marc Tyberg
Asaf Uri - Artiste en arts visuels (Budapest)
Georges Val - Membre de la société de géographie, Etudes finno-ougriennes
Daniel van der Lek - Architecte, Budapest
Nicolas Véron - Traducteur
Radmila Vesela - Historienne d'Art, membre du Conseil du Klub Za starou Prahu
Carla Van der Werf - Plasticienne
Gyöngyi Veres - Professeur et attachée de presse
Daniel Véri - Etudiant (histoire de l'art)
Jesse Weil - Nuclear Physicist
Hélène Weinstock - Directrice de société
Eli Weisbrod - Directeur de société
Claude Weisz - Cinéaste
Sylvain Xié - Elève-ingénieur des Travaux Publics de l'Etat
Jean Zilberman - Restaurant Pitchi Poï 9 place du Marché Sainte Catherine 75 004 Paris
Georges Zsiga - Cinéaste

07/06/2007

Sauvons également des fresques

Le docteur Jean-Yves Feberey, un de nos amis amoureux de Budapest, nous envoie des photos et le commentaire suivant. Nous vous le proposons pour mieux illustrer le combat que nous menons pour éviter les destructions en cours. Même si nous ne pouvons enregister une nouvelle note chaque jour, l'evolution d'un tel dossier ne pouvant être que lente, nous essayerons de l'animer avec les témoignages que nous recevons. N'hésitez pas à nous faire part de vos propres réactions, contacts, échanges. Faites signer la pétition autour de vous, plus nous serons nombreux, plus elle aura du poids.

    Le gouvernement hongrois est visiblement pris d'une fièvre immobilière grave. Entre chacun de mes voyages à Budapest, des pâtés de maison entiers sont rasés aussi dans les IX° et VIII° arrondissements, comme je vous l'avais déjà signalé je crois. On y reconstruit des immeubles qui ne sont pas forcément des barres de béton et acier, mais rien à voir avec ce qui a été démoli... 

Au cours de mes promenades dans Budapest, je me suis attardé dans une magnifique double cour arborée et bien ensoleillée. Les immeubles, d'un ou deux étages, seraient habités par des Tsiganes.

e0a835fb245a47a59f9041f2929bd61f.jpg
On y trouve également des fresques. J'avais pu échanger quelques mots avec des habitants, qui - très gentiment - ne comprenaient pas qu'un touriste puisse prendre autant d'intrêt à photographier les lieux, mais ce sont eux qui m'ont montré les fresques. Ils m'ont expliqué qu'il faudrait tout refaire.
Il faudrait proposer une réhabilitation concertée avec les habitants des lieux, et qui ne débouche en aucun cas sur leur départ définitif, mais sur un relogement provisoire et un retour dans le même appartement rénové, ou éventuellement un autre si les personnes le souhaitent.
917695ede499f73e69b1d4686e25abb7.jpg
Enfin, le gouvernement hongrois va vendre aussi la "Maison Jaune", le vénérable Institut national de Psychiatrie et Neurologie, fondé en 1868. Le II° arrondissement de Budapest est très convoité par l'immobilier de prestige, face auquel le destin des malades mentaux et de ceux qui les soignent ne pèse évidemment pas grand chose.
   
Dr. Jean-Yves Feberey (Nice)
Prochainement, nous publierons un article plus détaillé du Dr. Feberey, relative à la fermeture annoncée de la "Maison Jaune" et envoyé à la revue Le Coq-Héron

02/06/2007

Les actions engagées en France évoquées dans l'émission Kulturház sur MTV1 du jeudi 24 mai

177ca2238c16bc5b9bb8a19b4ad91ca6.jpgL'action des Mardis hongrois de Paris et la mobilisation des Hongrois de Paris en faveur de la défense d'Erzsébetváros, quartier de Budapest en péril, ont été évoquées sur la chaîne de télévision hongroise MTV1 jeudi 24 mai à 22 h 30 dans le cadre de l'émission Kulturház. On y aperçoit quelques images du quartier et on entend les bulldozers.
http://www.mtv.hu/magazin/cikk.php?id=208045

Selon les déclarations du journaliste de MTV1
"L'association ÓVÁS! s'est déjà tournée trois fois vers le Comité du Patrimoine de l'UNESCO pour lui demander de s'informer sur la frénésie de démolitions et constructions dans le vieux quartier juif.
Mais c'est la première fois qu'ÓVÁS! a reçu un soutien significatif à l'étranger, et ainsi sera-t-il peut-être possible de devancer les bulldozers."

Az ÓVÁS! Egyesület immár harmadik alkalommal fordult az UNESCO Világörökségi Bizottságához, hogy felkérje arra: tájékozódjanak a régi zsidónegyedben megindult bontási és építkezési rohamról.

De most először kaptak jelentős külföldi támogatást is, így talán van remény megelőzni a munkagépeket.