Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2007

Le sort du vieux quartier juif de Budapest, sa situation actuelle - un article d'Anna Perczel - VIII - Réhabilitations des espaces publics déjà réalisées

 

VIII - Réhabilitations des espaces publics déjà réalisées

La rue Király

L'aménagement de l’espace public dans la rue Király n'a favorisé que la circulation automobile et l'établissement d'un grand nombre de places de stationnement, ce qui est diamétralement opposé aux préoccupations européennes contemporaines mais aussi au programme énoncé de la diminution du trafic dans le centre-ville. Le procédé utilisé dans cette rue est en contradiction avec son caractère commercial traditionnel de rue principale, avec sa ligne organique et son caractère de monument historique. De plus, l'aménagement de la rue défavorise clairement les piétons – il est médiocre, hétéroclite et inutilement prodigue en matériaux de toutes sortes. Les trottoirs qui pourraient être adaptés à des promenades, à l’installation de terrasses de café sont occupés en totalité par des voitures ou par des jardinières gigantesques en pierre, des bacs démesurés. La rue, dans sa forme actuelle, n’est pas adaptée à la circulation des bicyclettes ni même à celle éventuelle de minibus. Les nouveaux candélabres assurant l'éclairage publique, de style faussement art nouveau, n’ont pas été proportionnés aux dimensions de la rue, mais à celles d’une artère principale, et, en comparaison avec les bâtiments de style classiciste qui bordent la rue, sont de fort mauvais goût. La réhabilitation de la rue a eu lieu avant le début des grandes constructions dans le quartier, ainsi le revêtement de la chaussée est aujourd’hui presque totalement détruit, ce qui prouve encore une fois que cet aménagement a été irréfléchi.

La place Herzl Tivadar

La réhabilitation de la place Herzl Tivadar, devant la synagogue de la rue Dohány et le Musée Juif, est tout aussi médiocre. Du point de vue de la fonctionnalité, c’est une erreur, car les gigantesques cassettes engazonnées, totalement inadaptées à cet environnement de monuments historiques, occupent la surface si indispensable pour les piétons, les groupes touristiques et pour les fidèles juifs pendant les grandes fêtes. La place devant la synagogue est devenue inadaptée à l’organisation de manifestations, des festivals, comme par exemple la foire aux livres qui s’y déroulait avant le réaménagement de la place pendant le Festival Culturel Juif à la fin de l'été. Les détails sont presque les mêmes que ceux utilisés dans la station terminale de bus de la place Örs. La végétation de piètre qualité détruit le plaisir que pourrait donner la vue de cette synagogue si importante dans le paysage de la ville.
 
La place Klauzál

L'aménagement actuel de la place Klauzál, la seule place publique du quartier datant des années 1850, est tout aussi mal pensé. Ici, au lieu d'une sensation d'espace et d'un lieu de rencontre, on butte partout sur des obstacles, des clôtures variées qui découpent l’espace et le rendent impénétrable. Ainsi, l'accès à la Halle, si importante pour les habitants du quartier et aussi pour les touristes, est devenu très compliqué. La place est devenue totalement inadaptée pour des manifestations de quartier.

Quand il s'agit d'un quartier protégé, c'est une exigence minimum que les aménagements des espaces publics soient précédés par l'organisation d'un concours d'architecture, pour qu'on puisse choisir la solution la meilleure et la plus moderne.

En dehors de la rue Király et la place Herzl Tivadar, mal réaménagées, les espace public qui ont la plus grande influence sur la vie du quartier, son développement et son tourisme, sont le réseau des rues entre la place Klauzál et les trois grandes synagogues. On doit s'occuper de ces espaces plus en détail, car leur amélioration peut devenir le moteur de la réhabilitation du quartier. Pour que le centre du quartier redevienne animé, on doit redéfinir le rôle de la place Klauzál qui dans les années 80 a été réduit à celui d'un terrain de jeu fermé. Ce lieu a été jadis le coeur du quartier, mais il ne l'est plus depuis longtemps. On doit le rouvrir, on doit l'utiliser comme une vraie place urbaine afin qu'il puisse regagner son rôle vital d'agora.

Commentaires

C'est une très belle ville qu'il faudrait sauver avant qu'elle se délabre, les photos sont bien mais pour un mal voyant (suite d'un attentat) la cible en plein milieu c'est génant, sinon le site est fort bien....en plus j'habite rue de Budapest à Nantes
Jack NYC

Écrit par : jack/Matt | 28/11/2007

Désolé pour les photos. Elles sont la propriété de Martin Fejér qui défend ainsi sa propriété artistique. Il est vrai que la cible au milieu des photos nuit à leur lisibilité en général et à leur accessibilité pour les mal voyants dont les dispositifs techniques d'accès au web sont parasités par ce type de protection.
Merci en tout cas pour votre commentaire.
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 28/11/2007

Les commentaires sont fermés.