Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2008

Ferenc Gyurcsány répond aux Mardis hongrois de Paris

0eeb2c8cb2e620cc88a5e8b0beab7d07.jpg

 

La réponse du secrétariat du Premier ministre à notre lettre ouverte du 7 janvier 2008 publiée in-extenso dans l'hebdomadaire Elet és Irodalom et reprise en substance dans le quotidien Népszava. (Voir sur le présent blog)

*********************************** 

Au président de l'association des Mardis hongrois de Paris 

 

Monsieur le Président,

Nous avons reçu la lettre ouverte envoyée à Ferenc Gyurcsány et la pétition signée par un nombre important de personnalités marquantes. Au nom du Monsieur le Premier Ministre, je vous remercie que vous preniez à coeur avec autant de vigueur, le sort du vieux quartier juif de Budapest.

Je vous informe, que le Premier ministre, dans les questions professionnelles s'appuie toujours sur le service compétent, le point de vue des experts du gouvernement, c'est pourquoi, dans le but de vous faire une réponse professionnelle, nous avons transmis votre lettre à l'Office de protection du patrimoine culturel (KÖH), qui s'occupe tout particulièrement de cette partie de ville unique sous protection du Patrimoine mondial. Nous leur avons demandé qu'ils vous envoient directement leur réponse. Nous vous demandons de bien vouloir patienter en attendant la réponse de l'administration.

Je vous souhaite beaucoup de succès, de force et une bonne santé pour votre travail.

Budapest, le 11 janvier 2008

Cordialement

Erzsébet Mihali 

 

Les commentaires sont fermés.