Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2008

Profit en remplacement des immeubles classés ? - Műemlék helyett profit?

Un article paru l'article dans Vasárnap Reggel (Dimanche matin)  

Quartier juif : On ne pourra pas délivrer de permis de construire à compter de février
Parmi les immeubles du vieux quartier juif de Budapest, les habitants du quartier veulent sauver le 8 rue Nagydiófa. L'investisseur voudrait construire un immeuble d'habitation de sept étages avec un garage enfoui de 3 niveaux..." 

Le journal signale aussi l'article paru dans Le Monde du mercredi 23 janvier 2008 par le titre suivant "A nácizmusnak sem sikerült lerombolnia" (Même le nazisme n'a pas réussi à le détruire)

Zsidónegyed : Nem adhatnak ki építési engedélyt februártól
A régi pesti zsidónegyed épületei közül ezúttal a Nagydiófa utca 8-at akarják megvédeni a környék lakói. A beruházó hétemeletes lakóházat építene a helyére, háromszintes mélygarázzsal.
La suite de l'article dans Vasárnap Reggel (Dimanche matin) 

Moratoire dans le quartier juif - Moratórium a zsidónegyedben

C'est le titre d'un article du quotidien national Népszava qui fait état du moratoire de 4 mois à compter du 1er février 2008, voté par la municipalité du VIIème arrondissement. Selon le quotidien, cette décision a été prise le 18 janvier 2008 quelque temps avant l'article paru dans le quotidien français Le Monde, ajoute Népszava qui en rappelle le contenu ainsi que les lettres ouvertes adressées aux autorités hongroises.   

"Változtatási tilalmat rendelt el a régi pesti zsidó negyedben, azaz a főváros VII. kerületében, Erzsébetváros közigazgatási területén belül a Ká­roly krt.–Király utca–Csányi utca–Klauzál tér–Klauzál utca–Dohány utca által határolt területre Erzsébetváros Önkormányzat Képviselő-testülete – értesült a Népszava. A döntést még január 18-án hozták meg, mielőtt a régi pesti zsidónegyed megmentéséért felhívás jelent meg a Le Monde című francia napilapban.

A február 1-jétől hatályos önkormányzati rendelet szerint a változtatási tilalom alá eső területen telket alakítani, új építményt létesíteni, meglévő építményt átalakítani, bővíteni, elbontani vagy rendeltetését megváltoztatni nem szabad. A helyi jogszabály a Belső-Erzsébetváros szabályozási tervét megállapító rendelet hatályba lépésekor, legkésőbb május 31-én hatályát veszíti."

La suite de l'article en hongrois dans Népszava du 25 janvier 2008

26/01/2008

Quatre mois de moratoire dans le centre d'Erzsébetváros - Négy hónapos moratórium Belső-Erzsébetvárosra

Az új szabályozási terv elfogadásáig, 2008. február 1-jétől négy hónapos moratóriumot, változtatási tilalmat rendelnek el Belső-Erzsébetváros műemléki jelentőségű területére - emlékeztetett Hunvald György polgármester korábbi bejelentésére a Kulturális Örökségvédelmi Hivatal (KÖH) az MTI-hez csütörtökön eljuttatott közleményében.

Lire l'article en hongrois sur le site de Kossuth Rádió

Lettre française pour sauver le quartier juif

Dans la revue de presse du Journal Francophone de Budapest du 25 janvier 2008 on peut lire :
"Le président de l’association parisienne „Les Mardis hongrois de Paris”, Jean Pierre Frommer, a fait publier une lettre adressée au président hongrois, László Sólyom, dans l’hebdomadaire Élet és Irodalom, le 11 janvier dernier, pour attirer l’attention sur la dégradation du quartier juif budapestois. Selon Frommer, la mairie et le gouvernement favorisent plutôt les intérêts des investisseurs que les valeurs historiques et l’image de Budapest en laissant détruire 40% de ces immeubles pourtant placés sous protection de l’UNESCO depuis 2002. Dans une pétition jointe signée par Frommer et 313 écrivains, architectes, scientifiques et politiciens, il est demandé au président de l’UNESCO, Franceso Bandarin, d’examiner la situation et d’aider à élaborer un plan de réhabilitation."

25/01/2008

Halte à la destruction du quartier juif de Budapest : Revue de la presse hongroise

Quelques liens traitant de l'article paru dans Le Monde du mercredi 23 janvier 2008 

Ma.hu

http://belfold.ma.hu/tart/cikk/ac/0/3651/1/budapest/A_Le_...

 sofar.hu

http://www.sofar.hu/hu/node/100569?tid=110

 Müvész Világ

http://www.muvesz-vilag.hu/kepzomuveszet/hirek/7549

 Szombat.org

http://www.szombat.org/ujhirek/080125_Moratoriumazsidoneg...

Stop.hu

http://www.stop.hu/articles/article.php?id=262542

Qu'on sorte du "cul de l'enfer" l'argent de l'Etat nécessaire !

Un article de Magyar Hirlap du 24 janvier 2008, évoque l'article paru ces jours-ci dans Le Monde sur la situation du quartier juif de Budapest et se conclut ainsi : "C'est possible, le temps est venu, qu'on procède au classement de ce qui reste du quartier, et qu'on sorte du "cul de l'enfer" l'argent de l'Etat nécessaire à la réhabilitation. Si déjà l'ICOMOS en vient à envoyer un expert, là il y a problème. Et l'expérience générale prouve, que si on ne suit pas les recommandations de l'expert, le statut de Patrimoine mondial saute - dans ce cas le statut de l'avenue Andrássy."

"Meglehet, itt az ideje, hogy azt, ami a negyedből még megmaradt, azonnal műemléknek nyilvánítsák, és a pokol fenekéről is előszedjék azt az állami pénzt, ami a felújítására kell. Ha ugyanis az ICOMOS eljut oda, hogy kiküld egy vizsgálóbiztost, ott helyzet van. És az általános gyakorlat az, hogy ha a biztos ajánlását nem követik, ugrik a világörökségi státus – jelen esetben az Andrássy út státusa." Source et article complet dans Magyar Hirlap du 24 janvier 2008

Cet article est repris sur le site du Fidesz, parti de l'opposition de droite

23/01/2008

Halte à la destruction du quartier juif de Budapest !

"Nous suivons depuis maintenant quelques années, avec beaucoup de tristesse, de stupéfaction et parfois de colère, ce qui se passe dans le quartier juif de Budapest. Ce que la guerre, le nazisme et le stalinisme n'ont pas réussi à détruire est en train de disparaître sous nos yeux. Il s'agit de pans entiers de l'architecture et de l'urbanisme du XIXe siècle et du début du XXe qui partent en poussière. Selon l'association hongroise Óvás !, à ce jour, 40 % des édifices du XIXe siècle, de style néoclassique et Art nouveau, ont été rasés ou transformés en constructions qui nuisent au caractère du quartier. C'est tout un tissu urbain, architectural, historique, social, culturel, cultuel et humain, ayant valeur de patrimoine mondial, qui est ainsi dénaturé, abattu, perdu à tout jamais. Comment admettre que le dernier vestige du mur du ghetto de Budapest ait été détruit, ses pierres vendues dans une frénésie de démolition spéculative ?" La suite de l' article peut être consultée dans Le Monde du 23 janvier 2008

21/01/2008

Café patrimoine le jeudi 14 février 2008 à Paris

L’association Paris historique organise
 son prochain Café patrimoine
le jeudi 14 février 2008 sur le thème

Les « grands sites »,

paysages emblématiques et hauts lieux au XXIème siècle :

un patrimoine vivant ?

Animé par Anne-Françoise Pillias,

 chargée de mission pour la politique des « grands sites »

au Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables

Débat à 19h30, accueil à partir de 19h
 Participation : 5€ avec une consommation

Rendez-vous à
l’association pour la Sauvegarde et la Mise en valeur du Paris historique
44-46, rue François Miron 75004 Paris – Tél. : 01 48 87 74 31

20/01/2008

Les Hongrois de Paris défendent le vieux quartier juif de Budapest - Párizsi magyarok a régi pesti zsidónegyedért

Un article sur le site dédié à l'architecture Epitészforum est consacré aux lettres ouvertes adressées aux autorités hongroises.  

"A budapesti világörökségi helyszín, különösen a régi pesti zsidónegyed megőrzése érdekében nyílt levelet intézett Sólyom László köztársasági elnökhöz, Gyurcsány Ferenc kormányfőhöz és Demszky Gábor budapesti főpolgármesterhez a magyar kultúra párizsi népszerűsítésével foglalkozó Mardis hongrois de Paris (Párizsi magyar keddek) nevű francia kulturális egyesület - tudatta Jean-Pierre Frommer egyesületi elnök." La suite sur Epitészforum

19/01/2008

French personalities press for saving Budapest's Jewish quarter

Paris, January 9 (MTI) - Over 300 French intellectuals asked President Laszlo Solyom, Prime Minister Ferenc Gyurcsany and Budapest Mayor Gabor Demszky to help save the World Heritage sites of Budapest, including the old Jewish quarter, Jean-Pierre Frommer, head of the French cultural association popularising Hungarian culture in Paris, told MTI on Wednesday. The petition of Mardis hongrois de Paris (Hungarian Tuesdays in Paris) sent to Budapest earlier this week was signed by 313 public personalities, including mayors, writers, architects, conservationists and NGO presidents.

    The signatories asked the Hungarian leaders to "impose a full ban on any demolition or construction activities in the area, and draft an urban rehabilitation plan to preserve and revitalize the architectural complex and cityscape known as Jewish quarter".

    In the recent past a number of beautiful late 19th-early 20th century buildings in the area were illegally destroyed. Most significantly, an apartment building in the Jewish quarter on historical Kiraly Street was pulled down to make way for a new development.

    In the petitioners' view, the area, forming part of UNESCO's World Heritage is not only Hungary's treasure but that of the whole world, and should be preserved through "political vision and will".

    The quarter, located in Budapest's 7th district in a tiny area known as the "Jewish triangle", bordered by the city's three large synagogues, was home to the thriving life of a uniquely open Jewish community in the second half of the 19th century and the first half of the 20th century, until institutionalized racism reduced it to a secluded ghetto during the Holocaust.

Source Budapest Times