Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2009

Soirée des Mardis hongrois du 17 février - Soirée Erzsébetváros

Immeuble classé de la rue Klauzál laissé à l'abandon

 

40 rue Király, sauvé par une mobilisation des associations avant destruction complète, mais le toit a disparu

23, 25, 27 rue Király menacé


Depuis deux ans, l'association des Mardis hongrois de Paris s'est engagée, en soutien de l'Association ÓVÁS! à défendre Erzsébetváros, le quartier juif de Budapest contre la destruction massive de son architecture, de son urbanisme et l'expulsion de ses habitants.

Anna Perczel, architecte, l'une des fondatrices de l'Association ÓVÁS! sera notre invitée à la prochaine soirée des Mardis hongrois de Paris.
Elle aura lieu le mardi 17 février 2009 à partir de 20 heures à la Brasserie Flam's, 62, rue des Lombards 75001 Paris, métro Châtelet.

Nous pourrons discuter avec elle dans un cadre informel (ambiance brasserie) de l'évolution de la situation du quartier juif de Budapest. Beaucoup d'évènements se sont produits depuis que notre pétition en soutien de l'action de l'Association ÓVÁS! a déclenché l'expertise de novembre 2007 commandée par l'UNESCO. Beaucoup d'initiatives, une forte mobilisation, et aujourd'hui où en sommes-nous ?
Ce sont des questions que nous pourrons poser à Anna Perczel, auteure du livre Védtelen örökség - Unprotected heritage

Pour vous informer sur la situation actuelle, la lecture de deux articles parus dans la presse hongroise et traduits en français :
- l'interview par Magyar Narancs de Michel Polge, expert de l'ICOMOS-UNESCO
- un article signé Iván Bächer paru dans Népszabadság du 20 décembre 2008

Vous trouverez également des informations utiles sur l'évolution de la situation sur le Blog Sauvez Budapest et notamment la révélation des affaires maffieuses qui sous-tendent la destruction du quartier, ce que la presse hongroise qualifie de "Panama d'Erzsébetváros".

L'un des nombreux terrains vagues transformés en parking, suite aux démolitions, en attendant de se transformer en immeubles de qualité architecturale pitoyable, comme ci-dessous

Les commentaires sont fermés.