Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2009

L'UNESCO dédouane les autorités hongroises, les destructions du patrimoine peuvent se poursuivre

"Tokay et l'avenue Andrássy ne sont pas menacés

Le Comité du patrimoine de l'UNESCO a accepté les déclarations de la partie hongroise, lors de sa session qui s'est clôturée mardi à Séville, ainsi ni la région de Tokay, ni l'avenue Andrássy n'ont été inscrits sur la liste du patrimoine en péril."

Tokaj és az Andrássy út nem veszélyeztetett

Elfogadta a magyar fél jelentéseit kedden este zárult sevillai ülésszakán az UNESCO Világörökség Bizottsága (VÖB), így sem Tokaj, sem az Andrássy út nem került a veszélyeztetett világörökségi listára.

La suite de l'article en hongrois sur index.hu

Plus que le rapport remis par les autorités hongroises à l'UNESCO qui était inepte et ne donnait aucune garantie, il est vraisemblable que les manoeuvres politiciennes en coulisse aient réussi à calmer le jeu au Comité du patrimoine de l'UNESCO. Triste session du Comité du patrimoine de l'UNESCO, mais surtout triste pour le patrimoine architectural hongrois. Corruption, gangstérisme, bêtise, lâcheté, manoeuvres politiques sont les ingrédients qui participent au développement de la pitoyable image des rues du Quartier juif de Budapest.

Les commentaires sont fermés.